Faute d’archives, la naissance de la Capoeira est entourée de mystère, ce dont nous sommes certains, c’est qu’elle puise ses origines d’Afrique et qu’elle est née au Brésil à l’époque de l’esclavage.
Au temps du Brésil colonial, les noirs étaient capturés dans plusieurs régions du continent africain : Angola, Congo, Mozambique, Guinée, Cap Vert… Ils furent déportés comme des esclaves, pour travailler dans les mines, la pêche et les domaines urbains. Malgré des origines diverses, ils furent mélangés dans les Senzalas… en quelque sorte des camps compliquant ainsi toute communication verbale. Ils avaient beau vivre dans un état de précarité et traité comme des objets, leurs « maîtres » ne réussirent jamais à leur ôter leur culture, leur savoir-faire…
Danses, rituels, musiques, luttes et jeux se mêlèrent au fil du temps en secret pour résister et un jour s’affranchir. De ce mélange est né entre autre la Capoeira.

Histoire de la capoeira
Histoire de la capoeira

« La Capoeira, la lutte d’un peuple pour sa liberté »

Aujourd’hui et grâce à différents Maîtres du début du XXème siècle dont les deux plus grands sont sans nul doute Mestre Bimba et Mestre Pastinha, la Capoeira est sortie de la marginalité et est devenue un art de libération pour quiconque souhaite la découvrir, la pratiquer.

Notre association, l’ASCC-CAPOEIRA « Association Sportive et Culturelle Chartraine de Capoeira » appartient au groupe Abadá-Capoeira « Association Brésilienne pour le Soutien et le Développement de l’Art de la Capoeira ». Elle est à ce jour, la plus grande école de Capoeira au Brésil et dans le monde. Fondée en 1988 par le Mestre Camisa, l’Abadá-Capoeira vise à préserver le côté traditionnel en respectant ses fondements et ses traditions tout en la faisant évoluer à travers le temps.

Histoire de la capoeira